cyanobactéries

 

Suite à des températures élevées de l’eau, 26 degrés, un fort ensoleillement et le manque de circulation de l’eau, pas d’écoulement vers le ruisseau des Marais depuis la mi mai, des taches d’efflorescences de cyanobactérie ont été observées sur une centaine de mètres (bleu sur le plan) la dernière semaine de septembre.

Les cyanobactéries, (algues bleues, leurs anciens noms), sont des bactéries  photosynthétiques, c'est-à-dire qu'elles tirent parti, comme les plantes  de l‘énergie solaire pour synthétiser leurs molécules organiques.

Les cyanobactéries peuvent devenir dangereuses pour la faune et la flore lorsqu'elles prolifèrent dans le milieu, lors d‘efflorescences qui ressemblent à des algues filamenteuses, mortelles pour les animaux et dangereuses pour l'humain.

Au 10 octobre les efflorescences ont disparu et ensuite des analyses de l’eau par un laboratoire spécialisé ont montré que la quantité de cellules de cyanobactérie présentent dans l'eau de l'étang étaient largement inférieure à la norme légale.
Il n’y a donc pas d’interdiction particulière pour la pratique des activités autour de l’étang. Toute fois il faut rester prudent car les  efflorescences apparues cet été attestent qu’à un moment donné les cyanobactéries étaient présentes en quantité plus élevées et que le phénomène peut se reproduire.
En 2018 des analyses de l’eau seront faites au printemps, en été et en automne.

 

 

retour accueil